Voir la version Web
24 avril 2020

Bonjour,
COMMUNICATION EN CONTINU : COVID-19
Problème d'accès à ConsignO Cloud
La Chambre très préoccupée
Les problèmes actuels concernant l'utilisation de la plateforme ConsignO Cloud nous préoccupent au plus haut point et sachez que nous suivons la situation de près.
 
La Chambre a déployé des efforts considérables pour mettre sur pied une solution d'actes notariés à distance en période de crise sanitaire, et ce, dans le but d'assurer le maintien des services notariaux à la population du Québec.  
 
La situation est inadmissible, autant pour les notaires que pour l'Ordre, et nous avons demandé à Notarius un engagement sur un délai de rétablissement des activités à court terme. Nous avons reçu une confirmation de leur part indiquant que l'ensemble de leurs équipes est mobilisé à régler le problème. Des travaux sont aussi prévus cette fin de semaine.
Notarius nous a également informés de ce qui suit :
Leur page de statut, accessible au https://notarius.com/statut, vous permet de connaître en temps réel l'état de service de la plateforme ConsignO Cloud et les mises à jour ; 
Le service ConsignO Cloud Affaires sera fermé temporairement afin de réduire l'achalandage ;
Exceptionnellement, le service à la clientèle de Notarius sera ouvert exclusivement pour les notaires cette fin de semaine, aux numéros habituels.
Dans l'intervalle, nous n'avons d'autre choix que de vous recommander de remettre à la semaine prochaine les rendez-vous qui peuvent être reportés. 

Nous vous reviendrons dès que possible avec plus d'informations à ce sujet.

Pour terminer, nous tenons à vous féliciter pour votre résilience et vos efforts afin de rendre des services de qualité à la population : #professionnelsessentiels.
  
NOUS JOINDRE
ME DÉSABONNER
AVIS LÉGAL
© Chambre des notaires du Québec, 2020. Mention légale : http://www.cnq.org/fr/mentions-legales.html. Les opinions émises dans les textes n'engagent que la responsabilité des auteurs. Le fait qu'un annonceur puisse présenter de l'information, une chronique, une opinion ou un court dossier dans l'infolettre ne signifie pas nécessairement que ces contenus sont endossés par la Chambre des notaires du Québec. Le masculin est utilisé pour alléger le texte, et ce, sans préjudice pour la forme féminine.