Voir la version Web
28 septembre 2021

Journées de grève à la Chambre des notaires
Chers membres,
Il  est de notre responsabilité de vous informer que, dans le cadre du processus de négociation en cours avec l'unité syndicale des notaires de  la Chambre, les employés notaires tiennent aujourd'hui et demain deux jours de grève.

Par conséquent, il est possible que vous ressentiez un ralentissement de certains services vous étant destinés, même si l'ensemble de l'organisation est à pied d'œuvre pour les maintenir.


État de situation sur les négociations

Même si historiquement les négociations avec l'unité syndicale des notaires sont toujours longues - jamais en deçà de deux ans pour les dernières conventions - nous trouvons regrettable que nos collègues en arrivent à des journées de grève plutôt que de poursuivre les échanges sur des bases constructives.

Aussi, comme pour vous, le contexte pandémique a ajouté une pression importante sur notre réalité en imposant des mises à niveau majeures afin de maintenir les services dans un mode de télétravail. Néanmoins la direction de la Chambre des notaires avait fait le choix de conserver tous les emplois, sans réduction de salaire, même pendant les moments forts de la pandémie.

Nous souhaitons donc que nos collègues notaires réintègrent rapidement notre équipe afin que tous ensemble, nous puissions regarder vers l'avenir, comme ce fut le cas avec l'unité syndicale des employés de bureau avec qui nous avons récemment conclu une entente de nouvelle convention collective, et ce, après seulement 5 rencontres.

Nous espérons que la partie syndicale notaires revienne rapidement avec nous à la table de négociation pour poursuivre le travail.

Nous vous tiendrons informés de l'évolution de la situation et n'hésitez pas à communiquer avec nous par l'adresse relationsclienteles@cnq.org si vous le jugez nécessaire.
Stéphane Brunelle, notaire
Directeur général de la Chambre des notaires du Québec
NOUS JOINDRE
ME DÉSABONNER
AVIS LÉGAL
© Chambre des notaires du Québec, 2020. Mention légale :https://www.cnq.org/modalites-et-conditions-d-utilisation/
Les opinions émises dans les textes n'engagent que la responsabilité des auteurs. Le fait qu'un annonceur puisse présenter de l'information, une chronique, une opinion ou un court dossier dans l'infolettre ne signifie pas nécessairement que ces contenus sont endossés par la Chambre des notaires du Québec. Le masculin est utilisé pour alléger le texte, et ce, sans préjudice pour la forme féminine.